Cet article date de plus de sept ans.

Saint-Etienne : cartons rouges et amendes aux piétons

Des piétons stéphanois ont eu la surprise d’être verbalisés par la police. 126 personnes qui n’étaient pas dans les clous du code de la route, vendredi, ont reçu une contravention.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (126 piétons mis à l'amende à Saint-Etienne © Maxppp)

Mercredi et jeudi, des opérations de sensibilisation ont été menées pour tenter de limiter un bilan des accidents inquiétant dans la Loire. Sept personnes à pied ont été tuées depuis janvier, dans le département, dont quatre sur la seule ville de Saint-Etienne. Après des conseils et des rappels au règlement, la police a haussé le ton.

126 amendes en 45 minutes

En moins d’une heure, 126 piétons ont été pincés et verbalisés. Des personnes qui ont traversé en dehors des passages protégés ou qui ont forcé le passage, alors que la priorité aux voitures est affichée. Dans la plupart des cas, la verbalisation ne leur aura coûté que quatre euros. Le montant de l’amende, selon la faute, peut toutefois atteindre 38 euros.

Il faudra s'y habituer

Bien que prévenus par les mesures de sensibilisation, les piétons ne croyaient pas au volet répressif. Beaucoup ont été surpris de voir la police passer à l’action dans huit quartiers de la ville. La surveillance des piétons n’a pas empêché celle des voitures puisque huit automobilistes ont aussi été verbalisés dont quatre pour avoir refusé la priorité…à un piéton, qui des devoirs mais aussi des droits.

La police ne compte pas en rester là, puisqu’une nouvelle opération est d’ores et déjà annoncée pour mardi matin. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.