Cet article date de plus de six ans.

Sur sa page Facebook, le maire FN de Cogolin se vante d'une expulsion de Roms

Marc-Etienne Lansade s'est mis en scène dans un camp en cours de destruction dans sa commune.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le maire Front national de Cogolin (Var), Marc-Etienne Lansade, photographié dans sa mairie, le 7 avril 2014. (JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)

La vidéo est intitulée "Une bonne nouvelle pour Cogolin et pour le Golfe de Saint-Tropez : les Roms expulsés de notre ville". Elle a été tournée dans un camp de Roms en cours de destruction, mercredi 13 avril au matin, à Cogolin. Le maire Front national de cette commune du Var, Marc-Etienne Lansade, s'y met en scène, se vantant d'avoir obtenu "ce résultat" en trois mois. L'édile l'a publiée sur sa page Facebook et y multiplie les déclarations polémiques. 

"Heureusement (...) vous n'avez pas l'odeur en plus"

L'élu frontiste est filmé en train de parcourir le camp devant des bulldozers écrasant de vieilles carcasses de caravanes. "Heureusement pour les gens qui nous regardent, vous n'avez pas l'odeur en plus", commente l'édile de Cogolin. "On est là sur 1 000 à 2 000 m² d'immondices, de choses détruites et évidemment pour la plupart volées, j'imagine", poursuit celui qui a arraché la mairie de cette commune du golfe de Saint-Tropez de 11 000 habitants, aux dernières municipales. Et le maire d'ajouter : "Je peux comprendre que les Cogolinois aient pu être horripilés, tout comme moi, de la présence de ces gens."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roms

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.