Rémunération des fonctionnaires : la CGT rejette le texte du gouvernement

La CGT a annoncé ce mardi qu'elle ne signerait pas le projet d'accord sur la rémunération des fonctionnaires, jugeant notamment "inacceptable" le calendrier d'application proposé par le gouvernement. Cette décision enterre de facto le texte.

(La CGT réclame une augmentation immédiate du point d'indice des fonctionnaires © MaxPPP)

Le texte visait à rendre les carrières plus attractives, en proposant de revoir d'ici 2020 toutes les grilles de rémunération dans la fonction publique. Du jamais-vu depuis l'accord Durafour de 1990. 

A LIRE AUSSI  ►►► Faut-il augmenter les fonctionnaires ?

La CGT était le dernier syndicat à se prononcer sur ce protocole d'accord. Elle l'a rejeté en bloc. Premier syndicat de la fonction publique, la CGT a notamment jugé "inacceptable" le calendrier d'application proposé par le gouvernement, à partir de 2017.

Le syndicat réclame une augmentation "immédiate" du point d'indice

Pour elle, "la priorité absolue doit être donnée à l'augmentation immédiate de la valeur du point d'indice" , gelé depuis 2010. Sans cette augmentation, affirme le syndicat, "toute réforme des carrières et des parcours professionnels est vouée à l'échec".  

Cette fin de non-recevoir opposée par la CGT au texte de la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu condamne de facto le projet d'accord. Pour être validé, ce dernier devait recueillir l'aval de syndicats représentant au moins 50% des voix aux élections professionnelles.