Cet article date de plus d'un an.

Toussaint : la tradition de fleurir les tombes perdure

Publié
Toussaint : la tradition de fleurir les tombes perdure
Toussaint : la tradition de fleurir les tombes perdure Toussaint : la tradition de fleurir les tombes perdure
Article rédigé par France 3 - T. Millot, J.-C. Racsy, S. Zourli
France Télévisions
France 3

Mardi 1er novembre, jour de la Toussaint, de nombreuses familles se souviennent de leurs morts et vont fleurir leurs tombes au cimetière. 

À Lille (Nord), une femme et son mari sont venus nettoyer trois sépultures, mardi 1er novembre. Cette famille entretient les tombes régulièrement. "Peut-être que pour certains ça paraît dérisoire ou désuet, mais moi, je me dis que, quelque part, on s'occupe encore d'eux et on pense toujours à eux", assure une femme. De nombreux visiteurs viennent raviver le souvenir. "C'est une tradition, je le fais pour ma maman qui ne peut plus venir, parce que c'était sa tante et puis c'était une personne vraiment gentille", explique une femme. 

Certaines sépultures sont à l'abandon 

Dans le cimetière, des sépultures anciennes sont à l'abandon. Un monument du XIXe siècle menace de s'effondrer. "Les familles l'ont abandonné ou, éventuellement, ne sont plus de ce monde. (…) C'est la mairie qui va prendre le relais pour la détruire", indique Philippe Tanghe, gardien du cimetière de Lille-sud. À la Toussaint, les tombes se parent de bouquets aux multiples couleurs. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.