Polémique sur le voile : "La laïcité est utilisée non pas pour vivre ensemble, mais pour vivre les uns contre les autres", dénonce François Bayrou

François Bayrou, maire de Pau et président du MoDem était l'invité dimanche de "Questions politiques", sur franceinfo et France Inter.

france Inter

"La laïcité est utilisée non pas pour vivre ensemble, mais pour vivre les uns contre les autres", a dénoncé dimanche 27 octobre François Bayrou, maire de Pau et président du MoDem, invité de "Questions politiques". La polémique autour du port du voile continue d'animer le débat politique plus de deux semaines après l'incident au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté vendredi 11 octobre dernier où une mère voilée qui accompagnait des enfants lors d'une sortie scolaire a été prise à partie par un élu du Rassemblement national.

"La laïcité, c'est la règle pour qu'on puisse vivre ensemble"

Pourtant, l'ancien ministre de l'Intérieur a interdit le voile dans les écoles par circulaire en 1994, "parce que l'école, c'est le lieu où on doit tous former un pays", a-t-il indiqué. "Mais on perd de vue quelque chose de tout à fait essentiel : la laïcité, c'est la règle pour qu'on puisse vivre ensemble, c'est la règle pour qu'on se respecte dans nos différences, pour que triomphe le plus important qui est la compréhension mutuelle", a ajouté l'élu.

François Bayrou n'est pas favorable à l'interdiction du port du voile en sortie scolaire. "C'est pas parce qu'on porte le foulard par tradition, par conviction, qu'on n'a pas les mêmes problèmes que les autres mères de famille !" Pour lui, c'est aux directeurs des écoles de décider, "de voir s'il y a prosélytisme" ou pas.

Quand je vois une mère de famille qui porte le foulard, des gens voient d'abord le foulard, moi, je vois d'abord la mère de famille.

François Bayrou

à "Questions politiques"

D'après le maire de Pau, ce débat autour de l'interdiction du port du voile gangrène la classe politique. "Les questions qui obsèdent le débat politique sont aujourd'hui des questions mal maîtrisées, mal posées, dangereuses dans leurs effets", a-t-il dénoncé. "On a l'impression que perpétuellement, le jeu politique consiste à jeter de l'huile sur le feu pour que flambent des questions dont on peut penser qu'elles ne sont pas les questions profondes du pays", a indiqué François Bayrou.

Il a ajouté : "Le climat politique n'est pas sain, n'est pas clair et mérite qu'on s'interroge. Un pays qui ne se sent pas bien avec lui-même n'est pas bien avec le système de gouvernement qui est le sien. Un pays qui va bien est un pays qui se reconnaît dans le mouvement qu'il suit, un pays qui sait où il va, qui voit qu'il y a des efforts à faire, qui consent à ces efforts, mais au fond, qui ne cesse de se réunir pour trouver la réponse à ses questions."

François Bayrou, maire de Pau et président du MoDem, invité de \"Questions politiques\" sur France Inter, dimanche 27 octobre.
François Bayrou, maire de Pau et président du MoDem, invité de "Questions politiques" sur France Inter, dimanche 27 octobre. (FRANCEINTER)