Le Conseil d'Etat donne son feu vert à l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen

Le Conseil d'Etat a tranché mardi le litige qui opposait le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à cet imam.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'imam Hassan Iquioussen, le 12 novembre 2019 à Valenciennes (Nord). (MAXPPP)

Hassan Iquioussen va devoir quitter la France. Le Conseil d'Etat a validé, mardi 30 août, l'expulsion de cet imam. Dans son communiqué, il estime "que ses propos antisémites, tenus depuis plusieurs années lors de nombreuses conférences largement diffusées, ainsi que son discours sur l'infériorité de la femme et sa soumission à l'homme constituent des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination ou à la haine justifiant la décision d'expulsion". Pour l'institution, "cette décision ne porte pas une atteinte grave et manifestement illégale à la vie privée et familiale de M. Iquioussen".

"C'est une grande victoire pour la République", a réagi le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Cette décision d'expulsion vers le Maroc de l'imam avait été suspendue par le tribunal administratif, saisi par l'intéressé pour contester cette mesure.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Laïcité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.