Investiture d’Emmanuel Macron : une cérémonie marquée par la sobriété

Publié Mis à jour
Investiture d’Emmanuel Macron : une cérémonie marquée par la sobriété
France 2
Article rédigé par
V. Lerouge, Y.Kadouch - France 2
France Télévisions

Cinq ans supplémentaires à la tête du pays. Samedi 7 mai au palais de l’Élysée, Emmanuel Macron a été investi à nouveau président de la République. Une cérémonie retransmise en direct à la télévision dans la matinée, dont le protocole se situe dans la lignée des précédentes cérémonies. Retour sur les temps forts de cette investiture. 

Une cérémonie marquée par la sobriété. Emmanuel Macron entre seul dans la salle des fêtes de l’Élysée, sur un air de Haendel, joué par l’orchestre de chambre de la Garde républicaine. Le président effleure la main de son épouse, échange un regard complice. Conformément à la tradition, c’est le président du Conseil constitutionnel, Laurent Fabius, qui l’accueille, et proclame le résultat de l’élection, en prenant son temps. Place à la remise très symbolique et solennelle du collier de grand maître de la Légion d’honneur.    

Échange avec les parents de Samuel Paty 

Emmanuel Macron entame alors un discours d’investiture, plus que de réinvestiture. Le président se lance dans une longue anaphore autour du verbe "agir", qu’il répète neuf fois. À l’issue d’un discours de dix minutes seulement, le président s’avance vers le gouvernement au grand complet. Il salue ses deux prédécesseurs présents, une première, et s’attarde auprès de son ancien Premier ministre, Édouard Philippe, avec une accolade très appuyée et remarquée. Instant d’émotion quand Emmanuel Macron échange avec les parents de Samuel Paty, le professeur assassiné en 2020. Une cérémonie qui s’est achevée dans le respect du protocole de la Vème République, par les vingt coups de canons, tirés aux Invalides. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.