Assassinat de Samuel Paty : sept personnes ont été déférées pour être présentées à un juge antiterroriste

Les gardes à vue de neuf autres personnes ont en revanche été levées mardi soir, sans qu'elles fassent l'objet de poursuites à ce stade.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers près du collège du Bois d'Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 19 octobre 2020. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

L'enquête sur l'assassinat de Samuel Paty avance. Sept personnes (cinq adultes et deux mineurs) ont été déférées dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 octobre pour être présentées à un juge antiterroriste, en vue de l'ouverture d'une information judiciaire et d'éventuelles mises en examen "dans la journée de mercredi", a appris franceinfo de source judiciaire. 

>> Suivez les dernières informations concernant l'affaire Samuel Paty dans notre direct

Le militant islamiste Abdelhakim Sefrioui et le père de famille qui avait appelé à la démission de Samuel Paty font partie de ces personnes, a précisé une source judiciaire à franceinfo. Les trois autres majeurs sont des proches du terroriste, soupçonnés de l'avoir aidé. Les deux mineurs sont pour leur part soupçonnés d'avoir renseigné l'agresseur sur la victime en échange d'argent.

Les gardes à vue de neuf autres personnes ont en revanche été levées mardi soir, sans qu'elles fassent l'objet de poursuites à ce stade. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.