Religion : la prière "Notre Père" légèrement modifiée

Pour la première fois depuis 1966, le "Notre Père", la plus connue des prières chrétiennes a été modifiée d'une phrase. Vous n'entendrez plus "Mais ne nous soumets pas à la tentation".

FRANCE 3

Petite révolution chez les catholiques. À partir de ce dimanche 3 décembre, c'est une nouvelle version du "Notre Père" qu'il faudra réciter. Les fidèles doivent maintenant s'habituer à dire : "Et ne nous laisse pas entrer en tentation, mais délivre-nous du mal". Avant, il fallait dire "Ne nous soumets pas à la tentation". Pour Odon Vallet, historien des religions, cette petite réforme est tout à fait logique.

Nouvelle traduction française de la Bible

Dans la sacristie de l'église parisienne Saint-Charles-de-Monceau où le père Denis Metzinger se prépare pour une nouvelle messe, ce n'est pas un bouleversement. "De la part des chrétiens, il n'y a pas de polémique. Il y a des pseudoscientifiques qui râlent, mais ce n'est pas grave, parce que généralement, ceux-là ne viennent pas à la messe. [...] Moi, je parie que dans x années, il y aura encore un changement". Cette modification de trois petits mots dans cette prière fait l'unanimité chez les fidèles. Cette version du "Notre Père" est la conséquence de la toute nouvelle traduction officielle de la Bible en français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration d\'un prêtre.
Photo d'illustration d'un prêtre. (MAXPPP)