Religion et travail, une relation au cas par cas

Les principales confédérations syndicales sont réunies ce 5 juin à Paris pour débattre des pratiques religieuses en entreprise.

FRANCE 2

Autoriser le port du voile ou la prière en entreprise, la décision dépend pour l'instant du patron d'une société.
Alors que les syndicats sont réunis ce 5 juin à la Bourse du travail à Paris pour réfléchir sur les pratiques religieuses en contexte professionnel, les entreprises font le choix ou non d'autoriser l'expression de la foi dans leur structure.

Un endroit aménagé pour la prière

Une équipe de France 2 s'est rendue dans une petite entreprise de Seine-Saint-Denis, où un endroit a été aménagé à l'abri des regards. Ici, les employés peuvent s'ils le souhaitent venir faire leur prière.
Pour les responsables de cette entreprise de produits halal, permettre aux salariés de pratiquer leur religion était une évidence. "On a des employés qui prennent leur temps de pause pour fumer, pour régler leurs problèmes administratifs, et on en a d'autres qui décident de prendre leur temps de pause pour prier", commente la directrice en communication de la société.

Le JT
Les autres sujets du JT