Ramadan : une aubaine pour les commerçants

Le Ramadan débute samedi 27 mai. Ce mois sacré pour les musulmans est bon pour les commerçants.

France 3

À Rungis le 26 mai, personne ne fait le pont. Pour Francis Ochoa, président de Fory Viandes, c’est même un jour particulièrement chargé. En cette veille de Ramadan, il a commencé encore plus tôt que d’habitude, à 2 heures du matin.

"On anticipe les commandes, on commande entre 20 et 30% de plus de produits que d’habitude à nos fournisseurs, mais malgré ça, on est un peu court", explique-t-il. Pendant la période du Ramadan, la viande hallal représente 45% de chiffre d’affaires.

Les chiffres d’affaires bondissent

Au cours de ce mois sacré, les musulmans dépensent en moyenne 394 euros en alimentation, soit 40% de plus qu’en temps normal. Ainsi, les commerces 100% hallal ne désemplissent pas.

"Quand on fait les comptes, on voit qu’on a dépensé plus, tous les jours on achète des choses", explique le client d’une épicerie. La semaine avant le Ramadan, ce commerce double son chiffre d’affaires et ses effectifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans un supermarché de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le 7 décembre 2016.
Dans un supermarché de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), le 7 décembre 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)