Cet article date de plus de quatre ans.

Quatre mosquées soupçonnées de radicalisation fermées en région parisienne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Quatre mosquées soupçonnées de radicalisation fermées en région parisienne
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une équipe de France 3 s'est rendue à la mosquée de Clichy-sous-Bois ce jeudi 3 novembre pour recueillir les témoignages des riverains.

Quatre mosquées soupçonnées de radicalisation ont été fermées hier, mercredi 2 novembre en région parisienne. Dans la salle de prières de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), il ne reste plus que quelques affaires de fidèles. Ce lieu de culte a été fermé hier, car à l'intérieur, des prêches très radicaux auraient été tenus pendant plusieurs semaines. Près de l'entrée, un fidèle affirme que l'imam n'avait pourtant rien de suspect. "C'était un imam normal", lance-t-il à France 3.

Contraire aux valeurs de la République

Pourtant, le propriétaire du local qui abrite la salle de prières avait déjà décidé de fermer l'endroit avant même la décision administrative. Ce n'est pas le seul lieu de prière en Ile-de-France à être suspecté de promouvoir un islam radical. Ce sont quatre mosquées qui ont fermé hier. Dans un communiqué, Bernard Cazeneuve justifie sa décision : "Sous couvert de but cultuel, ces lieux abritaient des réunions visant en réalité à promouvoir une idéologie radicale, contraire aux valeurs de la République et susceptible de constituer un risque grave d'atteinte à la sécurité et à l'ordre public".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Religion

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.