Plusieurs associations lancent une ONG internationale de soutien aux victimes de prêtres pédophiles

Baptisé "Ending Clerical Abuse", le réseau regroupe une dizaine d'associations de victimes de prêtres pédophiles.

Les responsables de plusieurs associations de victimes de prêtres pédophiles lancent une ONG mondiale, le 15 janvier 2018, à Santiago du Chili.
Les responsables de plusieurs associations de victimes de prêtres pédophiles lancent une ONG mondiale, le 15 janvier 2018, à Santiago du Chili. (CHRISTIAN MIRANDA / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Elles veulent "contraindre l'Eglise à bouger". Une dizaines d'associations de victimes de prêtres pédophiles ont lancé, lundi 15 janvier, une ONG internationale, rapporte La Croix. Elles ont participé à une journée de réflexion indédite sur les abus sexuels dans l'Eglise catholique, à Santiago du Chili, à l'invitation de l'association locale Para la Confianzia. Le pape François se rend cette même semaine semaine dans ce pays, où une série d'affaires de pédophilies ont éclaboussé le clergé ces dernières années.

Le réseau Ending Clerical Abuse Global Justice Project (Eca), dont fait partie l'association française La Parole libérée, souhaite faire pression sur l'Eglise et sur les gouverments pour une meilleure lutte contre la pédophilie. L'ONG compte coordonner l'action des associations locales, soutenir fl'accompagnement des victimes ou encore "founir une expertise canonique pour des dossiers souvent très compliqués", explique La Croix. 

"L’opinion publique, c’est la bonne stratégie, la seule à même de contraindre l’Église et les gouvernements de bouger", estime François Devaux, président de La Parole Libérée. L'Eca, qui souhaite collaborer avec la Commission européenne et l'ONU, tiendra un premier sommet des associations de lutte contre la pédophilie au mois de juin.