Pédophilie : un nouveau prêtre lyonnais soupçonné d'agressions sexuelles

Ce prêtre officiant dans le 2e arrondissement a déjà été la cible d'une enquête il y a plusieurs années, réactivée ces derniers jours.

La basilique de Fourvière, à Lyon, en novembre 2015.
La basilique de Fourvière, à Lyon, en novembre 2015. (ALEXEI DANICHEV / RIA NOVOSTI / AFP)

Le scandale continue. Un nouveau prêtre lyonnais est soupçonné d'agressions sexuelles, a-t-on appris jeudi 31 mars de source proche du dossier. Selon le site internet M6info, qui a révélé l'information, le parquet de Lyon a ouvert une enquête préliminaire contre un prêtre du 2e arrondissement de la ville. Il avait déjà été la cible d'une enquête il y a plusieurs années, réactivée ces derniers jours. Cette annonce ne devrait pas conforter la position du cardinal Barbarin, archevêque de Lyon, dont l'attitude face à ces affaires est pointée du doigt.

Les locaux du cardinal Barbarin perquisitionnés mercredi

La veille, les locaux de l'évêché de Lyon ont été perquisitionnés dans le cadre de deux enquêtes sur des faits de non-dénonciation d'agressions sexuelles commises par des prêtres. L'une concerne des accusations de "non-dénonciation" d'agressions sexuelles et de "mise en danger de la vie d'autrui", émanant de quatre victimes du père Bernard Preynat, mis en examen le 27 janvier pour des faits commis entre 1986 et 1991 sur de jeunes scouts qu'il encadrait dans la banlieue de Lyon.

L'autre concerne des accusations similaires émanant d'une victime d'un autre prêtre du diocèse. Cette personne, qui exerce aujourd'hui une fonction importante au ministère de l'Intérieur, avait contacté le parquet de Lyon en février et a porté plainte formellement mardi, selon une source proche du dossier.