Pédophilie dans l'Église : une victime livre son témoignage

La Commission Sauvé chargée d'enquêter sur les abus sexuels dans l'Eglise catholique a lancé en juin 2019, un grand appel à témoins, première étape de ses travaux. Parmi ces témoignages, on retrouve celui d'un homme de 48 ans qui indique avoir été victime d'agressions sexuelles et de viols de la part d'un prêtre alors qu'il était enfant. 

Dans l'album souvenir de Jean-Luc Hery, certaines photos sont toujours douloureuses à regarder. Un prêtre ami de la famille aurait abusé de lui pendant deux ans, la première fois Jean-Luc avait 8 ans. "Je vois très bien l'image, il commence à mettre sa main dans la culotte de pyjamas, sur mes fesses et il y a cette question : 'ça ne te dérange pas ?' J'aurais aimé dire ça me dérange mais je ne l'ai pas dit, donc il en a profité et puis après c'est aller plus loin". Jean Luc Hery affirme avoir occulté les faits de sa mémoire pendant vingt ans. 

D'autres victimes 

Quand tout refait surface, Jean-Luc Hery mène l’enquête autour de lui et se rend compte que le prêtre aurait fait une vingtaine d'autres victimes. "Il a commencé dans les années 1950, moi j'ai été abusé dans la fin des années 1970 et l'Église le savait puisqu'il a été surpris par un autre curé avec un adolescent (..) il a été déplacé, c'est tout ce qui s'est passé. J'ai un énorme besoin de témoigner pour que la société entende de manière générale, que tout le monde sache ce qui s'est passé, qu'on arrête le silence", martèle-t-il. 

Jean-Luc Hery a brisé le silence en envoyant son témoignage à la commission indépendante voulue par l'Église. Décidée en novembre 2018 par la Conférence des évêques (CEF), cette commission aura la lourde tâche de faire la lumière sur les abus sexuels commis par des clercs ou des religieux sur des mineurs et des personnes vulnérables depuis les années 1950. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François salue des évêques, le 23 octobre 2019, au Vatican.
Le pape François salue des évêques, le 23 octobre 2019, au Vatican. (VINCENZO PINTO / AFP)