Pédophilie dans l'Église : un réquisitoire-choc à Orléans

Le procureur d'Orléans (Loiret) a requis mardi 30 octobre des peines de prison ferme contre l'Abbé Pierre de Castelet, accusé d'atteintes sexuelles sur mineurs et contre l'ancien évêque d'Orléans pour non-dénonciation de ces faits.

Voir la vidéo
France 3

Pour l'Église, c'est un séisme, pour la victime, une victoire inespérée. C'est la première fois qu'un haut dignitaire de l'épiscopat, Monseigneur André Fort, ancien évêque d'Orléans (Loiret), encourt un an de prison ferme pour non-dénonciation de faits de pédophilie. Selon son avocat, cette peine est disproportionnée pour un prélat âgé de 83 ans.

Une dizaine de victimes

Les faits se sont déroulés en 1993 aux pieds des Pyrénées. Olivier Savignac a 13 ans, il participe à une colonie de vacances pour jeunes chrétiens. C'est ici, dans un bungalow, qu'il croise la route de Pierre de Castelet. L'abbé se livre à des attouchements sur Olivier. Au total, une dizaine d'enfants auraient été agressés. Aujourd'hui, le prêtre encourt deux ans et demi de prison ferme. Pour la victime, Olivier Savignac, cette notion de condamnation est importante. Elle prouve au grand jour que la loi du silence est d'ampleur au sein de l'Église. Aujourd'hui en France, 10 religieux catholiques sont mis en examen, et quatre incarcérés pour pédophilie.

Le JT
Les autres sujets du JT