Pédophilie dans l'Eglise : le procès du père Preynat est suspendu jusqu'à mardi après des perturbations liées à la grève des avocats

Le procès de l'ex-prêtre, accusé d'agressions sexuelles sur d'anciens scouts, doit reprendre mardi à 9h30. 

Le prêtre Bernard Preynat, le 13 janvier 2020, au tribunal de Lyon. 
Le prêtre Bernard Preynat, le 13 janvier 2020, au tribunal de Lyon.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Bernard Preynat, 75 ans, devait comparaître à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Lyon pour avoir agressé sexuellement d'anciens scouts. Le procès de l'ancien prêtre a été suspendu, lundi 13 janvier, en raison du mouvement de grève des avocats contre la réforme des retraites, a constaté une journaliste de franceinfo sur place. Il débutera mardi à partir de 9h30. 

Dès le début de l'audience, après la lecture de l'acte d'accusation au prévenu, le bâtonnier du barreau de Lyon, Serge Deygas, est venu en personne réclamer le renvoi total de ce procès très attendu. "Nous avons conscience que ce procès est très important. Néanmoins, on a considéré qu'il n'y avait pas lieu de lui donner un traitement spécial", a-t-il affirmé, accompagné d'une dizaine d'avocats.

Un procès "en quatre jours"

Une requête soutenue par les avocats des parties civiles. Mais la plupart de ces derniers n'ont demandé qu'un report d'une journée pour ne pas faire attendre davantage les victimes déclarées du père Preynat. "Je propose un entre-deux : recevoir la demande de renvoi, mais seulement jusqu'à demain. En quatre jours, nous aurons le temps d'examiner tranquillement ce dossier", a notamment assuré l'une d'entre elles, Nadia Debbache. L'avocat de Bernard Preynat souhaitait lui aussi la tenue rapide du procès. 

La requête a été acceptée par la présidente du tribunal, Anne-Sophie Martinet. Mais les avocats des parties civiles n’excluent toutefois pas qu'une autre action ait lieu demain, comme le souhaite le barreau de Lyon.