Pédocriminalité dans l'Église : la réaction du Vatican aux révélations de la Commission Sauvé

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Pédocriminalité dans l'Église : la réaction du Vatican aux révélations de la Commission Sauvé
France 2
Article rédigé par
A.Mikoczy - France 2
France Télévisions

La commission Sauvé a annoncé, mardi 5 octobre, que 330 000 personnes ont été victimes d'abus sexuels par des membres du clergé. En duplex depuis Rome (Italie), le journaliste Alban Mikoczy rapporte la réaction du Vatican. 

Mardi 5 octobre, la commission Sauvé a révélé les conclusions accablantes sur la pédocriminalité dans l'Église catholique entre 1950 et 2020. Elle fait état de 330 000 victimes d'abus sexuels durant cette période. Le Vatican a exprimé sa "douleur très forte" à l'annonce de ces révélations, rapporte le journaliste de France Télévisions Alban Mikoczy en duplex de Rome (Italie).

Une "omerta" dans certains pays ?

Le journaliste assure que le Pape François "essaye de faire bouger les choses" notamment en réunissant le synode ou en sanctionnant des cardinaux américains ou australiens, "une première dans l'Église". Mais "on a l'impression qu'il y a une omerta,une chape de plomb très forte notamment dans les pays où la tradition catholique est très forte", décrit Alban Mikoczy. Le journaliste conclut en expliquant que pour l'instant le souverain pontife "se heurte, il faut le reconnaître, à l'immobilisme de la hiérarchie catholique".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.