INFO FRANCEINFO. Pédophilie dans l'Eglise : une association a recueilli 400 témoignages de victimes

Les témoignages ont été recueillis par l'association lyonnaise La Parole Libérée, depuis novembre 2015.

Francois Devaux, président de l\'association \"La Parole libérée\", répond aux questions des journalistes, à Lyon, le 10 juin 2016.
Francois Devaux, président de l'association "La Parole libérée", répond aux questions des journalistes, à Lyon, le 10 juin 2016. (JEFF PACHOUD / AFP)

L'association La Parole Libérée, basée à Lyon, a recueilli, depuis le mois de novembre 2015, 400 témoignages de personnes disant avoir été victimes de prêtres pédophiles, selon les informations de franceinfo révélées vendredi 30 septembre. Parmi elles, certaines parlent pour la première fois, plusieurs décennies après les faits.

La nécessité de "verbaliser" le traumatisme

"On a eu un cas d'un monsieur qui a 93 ans, explique François Devaux, cofondateur de La Parole Libérée. Il a été victime d'agression sexuelle dans son enfance. Sa femme est décédée et elle n'a jamais su." Ces victimes se révèlent très tardivement par nécessité "de verbaliser et de dénoncer en disant : 'ce traumatisme que j'ai vécu, je ne veux pas que d'autres enfants le vivent'."

La Parole Libérée a été créée à Lyon par trois anciennes victimes d'un prêtre soupçonné de pédophilie. Ils étaient membres du Groupe des Scouts Saint Luc de la paroisse de Sainte-Foy-lès-Lyon entre le début des années 1980 et celui des années 1990. Une autre boîte e-mail a été créée par l'épiscopat français en avril dernier. Elle a de son côté recueilli 80 témoignages de victimes.