"Grâce à Dieu" : la justice doit trancher sur la sortie du film

"Grâce à Dieu", le dernier film de François Ozon va-t-il sortir comme prévu mercredi 20 février ? Le réalisateur est assigné en référé par le père Preynat, accusé d'agression sexuelle.

France 2

Que reproche-t-on à François Ozon, réalisateur du film "Grâce à Dieu" qui doit sortir mercredi 20 février, et qui est assigné en référé ? "C'est tout simplement la question de la présomption d'innocence, puisque le père Preynat, ce prêtre lyonnais, accusé d'acte pédophile dans les années 1980 et 1990, est nommé directement dans ce long métrage. Le père Preynat, mais aussi le cardinal Barbarin, qui est en attente d'une décision de justice. Or le père Preynat n'a toujours pas été jugé, son procès pourrait avoir lieu à la fin de l'année ou même en 2020", explique Alexandre Le Quéré, en direct du Tribunal de Paris, dans le 17e.

Des faits reconnus par le père Preynat

"François Ozon et ses avocats répondent eux : 'liberté d'expression !'. Ils estiment que tout ce qui est dans le film est public et déjà sorti dans la presse, et puis surtout, le père Preynat lui-même a reconnu la plupart des faits qui lui sont reprochés par la justice. Si le film ne sort pas mercredi sur les écrans, comme le souhaitent les avocats du père Preynat, c'est tous simplement la mort de ce long métrage, selon les producteurs de François Ozon", indique Alexandre Le Quéré.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Ozon (ici à Cannes le 26 mai 2017) a tourné en secret à Lyon un film inspiré des victimes du père Preynat. \"Grâce de Dieu\" sortira en principe le 20 février 2019.
François Ozon (ici à Cannes le 26 mai 2017) a tourné en secret à Lyon un film inspiré des victimes du père Preynat. "Grâce de Dieu" sortira en principe le 20 février 2019. (LOIC VENANCE / AFP)