DIRECT. Procès Preynat : la justice rendra sa décision le 16 mars dans l'affaire de l'ancien prêtre poursuivi pour agressions sexuelles

Les avocats des parties civiles ont plaidé jeudi, après l'examen de la personnalité de l'ancien prêtre, jugé pour agressions sexuelles sur dix anciens scouts. 

Le prêtre Bernard Preynat, le 13 janvier 2020, au tribunal de Lyon. 
Le prêtre Bernard Preynat, le 13 janvier 2020, au tribunal de Lyon.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La présidente du tribunal correctionnel de Lyon rendra sa décision le 16 mars, à 10h, a-t-elle indiqué vendredi 17 janvier. Plus tôt, la procureure a requis au moins huit ans de prison à l'encontre de Bernard Preynat, ancien prêtre poursuivi pour agressions sexuelles sur dix anciens scouts. L'ancien curé encourait dix ans de prison et 150 000 euros d'amende. Ce dossier "stupéfiant", "grave", "effrayant", "mérite une réponse pénale ferme qui ne peut s'arrêter au bénéfice de l'âge", a déclaré la magistrate Dominique Sauves, au dernier jour du procès du l'ex-curé de 74 ans.

Les plaidoiries des parties civiles jeudi après-midi. Nadia Debbache, la première à plaider pour les parties civiles, a raconté comment son client François Devaux avait hésité jusqu'au dernier moment à venir témoigner de ses souffrances. "Cette affaire met plus en évidence que d'autres les ravages d'une agression sexuelle", parce que ce sont aujourd'hui des adultes", a ajouté Jean Boudot pour Matthieu F. Emmanuelle Haziza a souhaité, pour son client Pierre-Emmanuel Germain-Thill, que le prévenu, âgé de bientôt 75 ans, soit condamné à une "peine lourde" .

Le tribunal s'est penché sur la personnalité double du prévenu. Chef scout charismatique en public, adulé de ses paroissiens, il se transformait en prédateur insatiable dans l'intimité d'une salle d'archives ou d'une tente. Le tribunal s'est penché sur la personnalité double du prévenu, dont les regrets exprimés à l'audience interrogent quant à leur sincérité. Selon les experts-psychiatres, l'ancien prêtre a sans doute progressé dans sa prise de conscience mais n'est pas guéri pour autant.

Preynat raconte les agressions qu'il dit avoir subies. A la reprise des débats jeudi matin, la présidente du tribunal a interrogé le prévenu sur ses confidences faites la veille à la barre. Bernard Preynat a raconté dans le détail avoir été agressé par un sacristain, un moniteur de colonie devenu prêtre puis un enseignant au séminaire. Des avocats de la partie civile se sont montrés sceptiques. "C'est exactement ce que je pensais, c'est pour ça que je ne voulais pas en parler, je pensais que ça ne serait pas bon, a répondu Bernard Preynat. Ce que je dis, c'est vrai, je n'ai rien inventé, après on n'est pas obligé de me croire."

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PREYNAT

22h39 : Huit ans de prison ferme ont été requis à l'encontre de l'ex-prêtre Bernard Preynat, jugé à Lyon (Rhône) pour des faits d'agressions sexuelles sur des mineurs commis entre 1971 et 1991. Le tribunal rendra sa décision le 16 mars dans ce dossier "hors du commun" selon la procureure, Dominique Sauves. Nous revenons sur cette dernière journée d'audience.

L\'ancien prêtre Bernard Preynat quitte son procès, à Lyon (Rhône), vendredi 17 janvier 2020.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

00h00 : Avec un peu de retard, voici le point sur l'actualité :

• Jérôme G., journaliste sportif et présentateur sur CNews et France24, a été mis en examen our agressions sexuelles sur mineurs de 15 ans et détention d'images pornographiques mettant en scène des mineurs. Il a été placé en détention provisoire.

• Après un tassement de la mobilisation contre la réforme des retraites la veille, plusieurs actions ciblées ont été menées au 44e jour du mouvement, dont une intrusion au siège de la CFDT. Le syndicat va porter plainte.


• Le trafic SNCF, encore perturbé ce week-end par la grève contre la réforme des retraites, connaîtra une nouvelle amélioration avec davantage de TER et de Transilien en circulation et un service TGV "quasi normal", tandis que côté RATP, 7 lignes de métro fonctionneront normalement samedi, ont annoncé les deux groupes.


• Le tribunal correctionnel de Lyon rendra son jugement le 16 mars contre l'ex-prêtre Bernard Preynat, poursuivi pour avoir agressé sexuellement de nombreux scouts. La procureure a réclamé au moins huit ans de prison ferme à l'encontre du prévenu, au dernier jour de son procès.

18h00 : Voici le point sur l'actualité :

Après un tassement de la mobilisation contre la réforme des retraites la veille, plusieurs actions ciblées ont été menées au 44e jour du mouvement, dont une intrusion au siège de la CFDT qualifiée de "violente" par son numéro un, Laurent Berger.

• Le trafic SNCF, encore perturbé ce week-end par la grève contre la réforme des retraites, connaîtra une nouvelle amélioration avec davantage de TER et de Transilien en circulation et un service TGV "quasi normal", tandis que côté RATP, 7 lignes de métro fonctionneront normalement samedi, ont annoncé les deux groupes.

• Le tribunal correctionnel de Lyon rendra son jugement le 16 mars contre l'ex-prêtre Bernard Preynat, poursuivi pour avoir abusé de nombreux scouts de la région et dont le procès s'est achevé aujourd'hui. La procureure a réclamé au moins huit ans de prison ferme à l'encontre du prévenu, aujourd'hui âgé de 74 ans.

• L'annonce était redoutée dans la capitale française de la gastronomie et elle vient de tomber presque deux ans jour pour jour après la disparition de Paul Bocuse : son restaurant mythique des bords de Saône perd sa troisième étoile. "C'est comme si on détrônait le pape", s'offusque Marc Veyrat.

16h53 : Rappelons qu'au moins huit ans de prison ferme ont été requis à l'encontre de l'ancien prêtre, jugé trois décennies après les faits à Lyon pour une affaire d'abus sexuels devenue symbole de l'omerta de l'Église catholique sur la pédophilie.

16h54 : La justice rendra sa décision le 16 mars dans le procès de Bernard Preynat, ancien prêtre poursuivi pour agressions sexuelles sur mineurs.

16h39 : Retour à Lyon, où continue la plaidoirie de la défense de l'ancien prêtre catholique Bernard Preynat, contre qui ont été requises huit années de prison pour agressions sexuelles sur mineurs.

15h37 : Retour à Lyon, où l'heure est désormais à la plaidoirie de la défense de l'ancien prêtre Bernard Preynat, contre qui ont été requises huit années de prison pour agressions sexuelles sur mineurs.

14h31 : Le parquet requiert au moins huit ans de prison contre l'ancien prêtre Bernard Preynat, accusé d'agressions sexuelles sur mineurs.

14h20 : Voici le point sur l'actualité :

• Le Louvre, musée le plus fréquenté au monde, est actuellement fermé en raison d'un blocage des entrées par l'intersyndicale pour protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement. La CFDT a de son côté dénoncé l'intrusion "violente" de plusieurs dizaines de personnes dans ses locaux.

• C'est le dernier jour du procès de l'ancien prêtre Bernard Preynat, accusé d'agressions sexuelles sur mineurs. Hier, sa personnalité a été au cœur des débats.

• Deux ans presque jour pour jour après la disparition de Paul Bocuse, son restaurant mythique des bords de Saône se voit retirer ses trois étoiles au Guide Michelin, qu'il détenait depuis 1965 sans discontinuer.

• De fortes précipitations sont tombées aujourd'hui sur les incendies qui ravagent l'est de l'Australie, au grand soulagement de certains fermiers qui ont déjà perdu une importante partie de leurs bêtes et de leurs récoltes.

13h41 : Retour à Lyon, où le réquisitoire de la procureure dans le procès de Bernard Preynat, ancien prêtre jugé pour des agressions sexuelles commises sur dix scouts, a commencé. Notre journaliste Catherine Fournier est sur place.

12h00 : Il est midi. Voici les principaux titres de l'actualité :

• Le restaurant Paul Bocuse de Collonges-au-Mont-d’Or (Rhône) va perdre sa troisième étoile. Il n'en aura plus que deux à compter de la parution du Guide Michelin, le 27 janvier.




C'est le dernier jour du procès de l'ancien prêtre Bernard Preynat, accusé d'agressions sexuelles sur mineurs. Hier, sa personnalité a été au cœur des débats.

• Le porte-avions français Charles-de-Gaulle sera très prochainement déployé en Méditerranée orientale en soutien de la coalition internationale anti-Etat islamique à l'oeuvre au Moyen-Orient, a annoncé Emmanuel Macron.

L'Espagnol Carlos Sainz (Mini) a remporté le Dakar 2020 en Arabie saoudite. Il s'agit de sa troisième victoire dans l'épreuve.

09h26 : L'audience va reprendre pour le dernier jour du procès de l'ancien prêtre Bernard Preynat. Les avocats en grève sont de retour devant la salle pour une nouvelle action contre la réforme des retraites, signale notre journaliste Catherine Fournier.

08h40 : "Je pense qu'il est condamné depuis longtemps. Il est descendu de son piédestal, il a perdu toute image qui le rendait charismatique, mais bien entendu la peine maximale, je la souhaite. Pour, une fois de plus, toutes ces victimes que j'ai vues très altérées. Je pense qu'il aura une peine lourde."

Bertrand Virieux, cofondateur de l’association La Parole libérée, a assisté au procès. Lui-même victime du prêtre, il évoque sur franceinfo la portée de ce procès.

08h05 : Le tribunal correctionnel de Lyon s'est penché hier sur la personnalité de l'ancien prêtre Bernard Preynat, jugé pour des agressions sexuelles commises sur dix anciens scouts à la fin des années 1980. Les débats ont dressé le portrait d'un chef scout charismatique et prédateur sexuel insatiable. Je vous en livre le compte-rendu.

Bernard Preynat à l\'ouverture de son procès pour agressions sexuelles sur mineurs, le 13 janvier 2020, au tribunal correctionnel de Lyon (Rhône).


MAXPPP