Condamnation du cardinal Barbarin : l'un de ses avocats déplore une "société d'émotions"

André Soulier, l'un des avocats du cardinal Barbarin, a estimé, jeudi sur franceinfo, que le tribunal "a omis un certain nombre de faits" après la condamnation du prélat à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d'abus sexuels.

André Soulier, l\'un des avocats du cardinal Barbarin, le 4 avril 2018, au tribunal de Lyon (Rhône).
André Soulier, l'un des avocats du cardinal Barbarin, le 4 avril 2018, au tribunal de Lyon (Rhône). (JEFF PACHOUD / AFP)

"La nouvelle ne peut que chagriner des avocats qui ont plaidé à juste titre la relaxe, ou la non mise en cause possible du cardinal", a déclaré, jeudi 7 mars sur franceinfo, André Soulier, l'un des avocats du cardinal Barbarin. Le prélat a été condamné à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d'abus sexuels. L’avocat a déploré une "société d’émotions".

"Sur le plan de la compassion le cardinal exprime depuis toujours de la sollicitude pour ceux qui ont été victimes d'actes inadmissibles, a affirmé André Soulier, mais [ce sont des actes imputés] à un homme qui n'a pas encore été jugé."

On exerce des poursuites alors que le père Bernard Preynat [dont le cardinal Barbarin était accusé d'avoir couvert les agissements] n'est pas encore condamné.André Soulierà franceinfo

"Le cardinal fait partie d'une institution : ce n'est pas un fief, Lyon. C'est un diocèse, un archevêché qui dépend de Rome", a en outre estimé André Soulier, alors que le cardinal Barbarin a annoncé remettre sa démission au pape François.

L’avocat a pointé ce qu’il considère être des manquements du tribunal : "Je crois que le tribunal a omis un certain nombre de faits. Le cardinal, dès lors qu'il a été saisi par monsieur Alexandre Dussot-Hezez [l'un des plaignants], a insisté et promis le concours des autorités religieuses pour que monsieur Dussot-Hezez dépose plainte."