Cardinal Barbarin condamné : "C'est pour nous une décision historique", réagit l'avocate d'une victime

Le cardinal Barbarin a été condamné jeudi 7 mars à six mois de prison avec sursis par le tribunal de Lyon. Me Emmanuelle Haziza, avocate d'une victime, espère que l'omerta sera brisée après cette décision.

Le cardinal Barbarin, le 26 janvier 2018, à Lyon. 
Le cardinal Barbarin, le 26 janvier 2018, à Lyon.  (JEFF PACHOUD / AFP)

"C'est pour nous une décision historique", a estimé ce jeudi sur franceinfo Me Emmanuelle Haziza, avocate d'une victime d'un prêtre pédophile, après la condamnation du cardinal Barbarin à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d'abus sexuels sur mineurs par un prêtre de son diocèse.

Je pense que c'est une décision qui fera date. Il y aura un avant et un aprèsMe Emmanuelle Hazizafranceinfo

Briser l'omerta dans l'institution

Son client, Pierre-Emmanuel Germain-Thil "est satisfait du jugement", affirme-t-elle. "C'est un jugement qui légitime son combat maintenant commencé il y a trois ans. Les membres de La Parole libérée ont été taxés de faire une chasse à l'homme, de s'attaquer à une religion, alors que leur combat était tout autre. Effectivement, cette décision légitime leur combat", a-t-elle expliqué.

"Plus personne ne pourra prétendre être à l'abri de poursuites pénales. Plus personne ne pourra dire : 'Je n'étais au courant et je n'ai pas dénoncé', a martelé l'avocate. "On espère que l'omerta qui règne dans l'institution sera enfin brisée. On espère qu'il y aura une libération de la parole encore plus forte et une prise des responsabilités des toutes les personnes qui sont aux commandes des institutions."

Peu après l'annonce de sa condamnation, le cardinal Barbarin a décidé de faire appel.