Abus sexuels dans l'Église : "Une institution, dont la mission est d'apporter la vie, s'est retrouvée vectrice d'une œuvre de mort"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Abus sexuels dans l'Église catholique : "Une institution dont la mission est d'apporter la vie, s'est retrouvée vecteur de mort", estime Jean-Marc Sauvé
Article rédigé par
France Télévisions

Jean-Marc Sauvé, président de la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase), a réagi, mardi  5 octobre dans le 23h de franceinfo, sur les conclusions de l'enquête.

La Commission indépendante sur les abus sexuels dans l'Église (Ciase) a rendu les conclusions de son enquête sur les abus sexuels dans l'Église catholique, mardi 5 octobre. 216 000 personnes ont été victimes de pédocriminalité par 3 000 prêtres pédophiles. "À l'occasion de certaines auditions, on en sort soi-même très mal. On se demande : qu'est-ce qu'on peut faire pour que cette personne puisse passer le week-end ?", relate Jean-Marc Sauvé, président de la Ciase, sur franceinfo mardi soir.

"Des abus bien plus intolérables dans l'Église catholique"

"Ce qui est profondément bouleversant, c'est de voir qu'une institution, dont la mission, la raison d'être, est d'apporter la vie, la liberté intérieure, la croissance humaine, s'est retrouvée vectrice d'une œuvre de mort. C'est ce qui rend les abus bien plus intolérables dans l'Église catholique que dans un club sportif ou dans un mouvement de jeunesse", estime Jean-Marc Sauvé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.