Patrimoine : la chasse aux financements pour entretenir les églises

France 2 a suivi le quotidien d'un curé dont la mission va bien au-delà des célébrations religieuses. Il ne ménage pas ses efforts pour entretenir l'église de Saint-Paul-Saint-Louis à Paris.

FRANCE 2

Depuis quatre ans, Pierre Vivarès est le curé de Saint-Paul-Saint-Louis, une église du XVIIe siècle, dans le 4e arrondissement de Paris. En plus de célébrer la messe, il s'occupe de l'entretien courant : l'électricité et le nettoyage des gouttières font partie de ses missions. Le denier du culte, plus communément appelé les dons des paroissiens, est la première ressource financière de l'Église catholique. Chaque année, un fidèle donne en moyenne 170 euros.

Des aides de la ville

Pour parler des gros travaux de l'église, le père Vivarès reçoit des représentants de la mairie de Paris, car c'est la ville qui est propriétaire des églises construites avant 1905. Elle doit donc financer les 85 lieux de culte de la capitale grâce à un plan de 90 millions d'euros. Mais ce budget ne suffit plus, et le curé a fait appel à du mécénat privé pour la rénovation des vitraux.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'église de La Celle-Guenand (Indre-et-Loire), photographiée le 26 août 2018, a été sélectionnée parmi les monuments à restaurer du Loto du patrimoine.
L'église de La Celle-Guenand (Indre-et-Loire), photographiée le 26 août 2018, a été sélectionnée parmi les monuments à restaurer du Loto du patrimoine. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)