Grenoble : le débat sur le burkini à la piscine est de retour

Publié
Grenoble : le débat sur le burkini à la piscine est de retour
Article rédigé par
O.Martin, N.Baker, France 3 Alpes - France 2
France Télévisions

À Grenoble en Isère, le débat sur le burkini fait son retour. Le maire écologiste Eric Piolle veut l’autoriser dans les piscines municipales. Un vote aura lieu prochainement au Conseil municipal, mais la mesure divise. Une pétition a d'ailleurs été lancée.

Depuis quelques jours, le débat agite la ville de Grenoble (Isère). Avec l’été qui approche, le Conseil municipal doit se prononcer sur une délibération concernant le règlement intérieur des piscines municipales. Les femmes pourraient être autorisées à revêtir le burkini, un maillot de bain intégral. En 2019, des femmes musulmanes avaient mené des actions dans des piscines de la ville. Les habitants sont partagés sur le sujet.

L’opposition municipale vent debout contre le burkini

Le maire écologiste Eric Piolle est pour la mesure. Selon lui, cette décision favorise l’égalité d’accès aux services publics. "Le burkini, c’est un non-sujet, puisqu’il n’y a pas de problème de laïcité dans une piscine", affirme le maire. L’opposition municipale ne partage pas l’avis du maire. Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a annoncé qu’il supprimerait toutes les subventions à la ville de Grenoble si le burkini était autorisé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.