Burkini : la polémique enfle

En France, la tension monte encore d'un cran après l'interdiction du burkini sur quelques plages. A Cannes, une femme a été verbalisée alors qu'elle portait un simple voile.

France 3

Assoupie sur une plage de Nice, une femme se trouve soudainement encerclée par quatre policiers municipaux. En cause : le foulard qui couvre ses cheveux et le reste de sa tenue, un caleçon et une tunique. Et pourtant, les agents la contraignent à se dévêtir et la verbalisent. Les images ont été reprises par la presse anglaise, profondément choquée. Le Daily Mail dénonce le zèle des "Burkini Cops" français.

Verbalisée pour un voile

Depuis un mois, une trentaine de villes françaises a décidé de faire la guerre à cette tenue avec des arrêtés anti-burkini. Certaines municipalités sont allées plus loin. Siam affirme en avoir fait les frais sur une plage de Cannes. Elle portait un simple voile et a été verbalisée. "Je me sens humiliée et pointée du doigt alors que je ne fais rien de mal", confie Siam au micro de France 3.

Sur cette affaire, le maire de Cannes a choisi de se retrancher derrière le droit. "Une contestation d'infraction, c'est régulier. Et si les arguments de la personne verbalisée sont fondés alors il faut qu'elle fasse valoir ses arguments", a déclaré David Lisnard, maire les Républicains de Cannes. Par crainte que leur communauté soit stigmatisée, les représentants du culte musulman ont demandé à être reçus cet après-midi par le ministère de l'Intérieur.

Le JT
Les autres sujets du JT