Mosquées : vers un financement public ?

Le gouvernement s'est emparé du sujet avec l'idée de bâtir un nouvel islam de France, plus transparent. Manuel Valls a évoqué pour la première fois l'hypothèse d'un financement public.

France 2

C'est une question qui revient régulièrement dans le débat public, comment financer le culte musulman sans qu'il dépende de financements étrangers ? Manuel Valls a remis le débat sur la table la semaine dernière et précise ce mardi 2 août dans Libération : "Nous devons passer en revue toutes les solutions, sans nous interdire une forme de financement public." Mais avec quel dispositif pourrait intervenir ce financement public ? 

Fondation des oeuvres de l'islam en France

La loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État est claire, tout financement public des lieux de culte est interdit. Alors le gouvernement envisage la création d'une structure de contrôle, d'un coté une fondation des oeuvres de l'islam en France elle serait financée notamment par des fonds publics et subventionnerait des colloques ou des recherches universitaires. Au sein de cette fondation, une association cultuelle qui ne serait alimentée que par des fonds privés pourrait alimenter la construction de mosquées ou la formation des imams en toute transparence.

Le JT
Les autres sujets du JT
La mosquée En-Nour à Nice (Alpes-Maritimes), photographiée le 12 janvier 2016.
La mosquée En-Nour à Nice (Alpes-Maritimes), photographiée le 12 janvier 2016. (MAXPPP)