Mosquées : Hollande dit non au financement public

Selon le chef de l'État, la loi sur la laïcité de 1905 empêche l'État de participer au financement des lieux de culte.

France 3

François Hollande vient d'écarter la possibilité d'un financement public pour la construction de mosquées en France. Est-ce un désaveu pour Manuel Valls, qui avait avancé cette piste ? En direct de l'Élysée, Danièle Sportiello nous en dit plus : "Ça ressemble à un recadrage, mais sur le fond de la question, les deux têtes de l'exécutif sont d'accord sur la nécessité de refonder l'islam de France et de tarir les financements étrangers souvent opaques", explique la journaliste.

Éviter la polémique

Ce qui suppose en compensation de trouver des levées de fonds en France pour bâtir ces mosquées, d'où la piste évoquée par Manuel Valls d'une forme de financement public. Mais devant les levées de boucliers à gauche et à droite, le président a tranché : pas de financement public des mosquées au nom de la loi sur la laïcité de 1905, qui interdit à l'État de financer des lieux de culte. À neuf mois de la présidentielle, François Hollande ne veut pas ouvrir un front sur le sujet sensible de l'islam.

Le JT
Les autres sujets du JT
La grande mosquée de Paris, photographiée le 19 décembre 2015.
La grande mosquée de Paris, photographiée le 19 décembre 2015. (PATRICK KOVARIK / AFP)