La Mairie de Ploërmel forcée de retirer la croix surplombant une statue de Jean Paul II

Le conseil d’État a ordonné mercredi dernier le retrait de ce symbole, considéré comme religieux, en vertu de la loi de 1905. Le Conseil d’État a estimé que la croix était contraire à la loi sur la laïcité, qui interdit « d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public »

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En 2006, une statue du pape Jean Paul II, surmontée d’une croix chrétienne, était offerte par un artiste russe à la ville de Ploërmel, dans le Morbihan. Érigée sur une place de la commune, l’oeuvre d’art a fait l’objet de protestations avant même son inauguration.

Un combat judiciaire de plus de dix ans


« Nous sommes là pour défendre la République, qui depuis plus d’un siècle a inscrit la laïcité dans ses valeurs. » affirmait un manifestant en 2006, avant même l’inauguration de la statue du pape Jean Paul II et de la fameuse croix qui la surplombe. En 2017, le monument déchaîne toujours les passions entre défenseurs et détracteurs.

Les opposants en appellent à la loi sur la laïcité de 1905


Pour les opposants, la statue du pape est une atteinte à la loi de 1905 sur la séparation de l'Église et de l'État. « Nous avons demandé au tribunal administratif d’interdire l’installation de cette statue puisqu’elle doit être, selon Monsieur Ancelin (NDLR : l’ancien maire, qui a érigé la statue) un lieu de culte et de pèlerinage, et de plus elle est financée par des fonds publics et installée sur un lieu public » déclarait une opposante à l’installation en 2006.

"Pour les opposants à la statue, la séparation de l’Église et de l’État est de plus en plus menacée. »

« Ce n’est pas un phénomène qui est propre à Ploërmel. Il y a depuis une dizaine d’années une tentative très nette de remettre des emblèmes religieux dans tous les endroits de la République, » affirme un autre fervent défenseur de la laïcité.

Pour ses défenseurs, la statue n’est pas à prendre comme un symbole religieux


Pour Patrick Diffont, maire de Ploërmel et l'un des partisans du monument, ce « symbole religieux » n’en n’est pas un : « Elle fait partie du patrimoine de Ploërmel, elle fait partie du paysage (…) Ce n’est pas le christianisme qui est mis en place, c’est l’homme d’État, » assure-t-il.

Depuis la décision du conseil d’État, de nombreux partisans du monument continuent de défendre la statue avec véhémence, notamment avec le hashtag #montretacroix, devenu rapidement viral sur les réseaux sociaux.

La Mairie de Ploërmel forcée de retirer la croix surplombant une statue de Jean Paul II
La Mairie de Ploërmel forcée de retirer la croix surplombant une statue de Jean Paul II (Brut.)