Hérault : la ville de Béziers a 48 heures pour retirer la crèche installée dans le hall de la mairie

Le tribunal administratif de Montpellier (Hérault) ordonne au maire d'extrême droite de Béziers de retirer la crèche qu'il a inaugurée au sein de l'hôtel de ville. Il devra payer 2 000 euros chaque jour s'il dépasse le délai de 48 heures pour s'y conformer. 

Robert Ménard à l\'inauguration de sa crèche de Noël le 4 décembre 2017 à Béziers (Hérault). 
Robert Ménard à l'inauguration de sa crèche de Noël le 4 décembre 2017 à Béziers (Hérault).  (MAXPPP)

La ville de Béziers (Hérault) a 48 heures pour retirer la crèche installée dans la hall de la mairie, a rapporté lundi 18 décembre  France Bleu Hérault après la décision du tribunal administratif de Montpellier, sous peine de payer 2 000 euros par jour de retard.

Un caractère "uniquement religieux"

Le juge des référés a jugé "qu’aucune circonstance particulière ne permet de reconnaître à ladite crèche un caractère culturel, artistique ou festif" et que son caractère est "uniquement religieux". Il a également ajouté que le maire d'extrême droite de Béziers, Robert Ménard, "manifeste clairement sa volonté de ne pas tenir compte des décisions de justice".

Le préfet de l’Hérault avait saisi le tribunal administratif de Montpellier pour demander que cette crèche soit retirée du hall de la mairie de Béziers.