Maître Yoda et Dark Vador défilent à Metz contre le concordat en Alsace-Moselle

Une association de laïcs convaincus s'est associée à un groupe de fans de "Star Wars" pour réclamer l'application dans la région de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat.

Un maître Yoda exposé dans le musée de cire de Berlin (Allemagne), le 2 février 2015.
Un maître Yoda exposé dans le musée de cire de Berlin (Allemagne), le 2 février 2015. (JENS KALAENE / DPA / AFP)

Que la laïcité soit avec vous ? Déguisés en personnage de la saga Star Wars, des membres de "l'Ordre Jedi de Metz" ont défilé, samedi 8 août, dans les rues de la préfecture lorraine pour réclamer l'abrogation du concordat, toujours en vigueur en Alsace-Moselle, raconte le Huffington Post.

Un terrain à Metz pour "édifier un temple Jedi" ?

Ce groupe de fans a défilé pour réclamer que ses prêtres "soient payés par les impôts de tous les Français comme le sont les curés, les pasteurs et les rabbins en Alsace-Moselle à hauteur de 60 millions d'euros par an" ou encore obtenir l'attribution d'un terrain à Metz pour "édifier un temple Jedi".

Les profanes, un mouvement de laïcs convaincus, défenseur de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat, se sont associés à la manifestation, explique Le Républicain lorrain. Le texte, qui remplace le régime concordataire, a été adopté en France alors que l'Alsace et la Moselle étaient encore sous domination allemande.

Un défilé pour dénoncer le régime en Alsace-Moselle

"Ce défilé, c'est une manière de faire passer des revendications sérieuses, de manière positive, explique le président de l'organisation, Vincent Morel. C'est un outil pour démontrer au public que certains citoyens sont privilégiés, et d'autres discriminés par le concordat (...). Nous réclamons l'abrogation du concordat parce que nous préférons la neutralité."

Si les politiques refusent de l'abandonner en Alsace-Moselle, "dans ce cas, toutes les religions doivent être traitées d'égal à égal", conclut-il. Y compris les Jedi.