La fête de la rupture du jeûne du ramadan est fixée à mardi, annonce le Conseil français du culte musulman

L'annonce a été faite par le CFCM à l'issue d'une "nuit du doute" à la grande mosquée de Paris.

Une salle de prière dans la grande mosquée de Paris.
Une salle de prière dans la grande mosquée de Paris. (MANUEL COHEN / AFP)

L'Aïd el-Fitr, la fête de la rupture du jeûne qui marque la fin du mois de ramadan, aura lieu mardi, a annoncé lundi 3 juin le Conseil français du culte musulman (CFCM). Cette journée est aussi l'occasion de repas de fête en famille, de visites rendues à ses proches et d'échanges de cadeaux.

L'annonce a été faite par le CFCM à l'issue d'une "nuit du doute" à la grande mosquée de Paris, convoquée comme chaque année pour déterminer les dates de début et de fin du ramadan sur la base de l'observation du croissant lunaire, en conformité avec le choix opéré par les principaux pays arabo-musulmans. Le ramadan, un des cinq piliers de l'islam, a commencé cette année le 6 mai.

Lors de l'Aïd el-Fitr, le musulman ou la musulmane est invité(e) à verser une aumône pour les pauvres, la zakât el-fitr. Elle est fixée "entre 5 euros et 7 euros selon les régions", avait rappelé la semaine dernière le CFCM, qui avait précisé que "c'est une obligation que le fidèle doit s'acquitter avant la prière de l'Aïd".