Cet article date de plus de deux ans.

Face à une baisse des dons, l'Église lance un appel pour le denier du culte

L'Église lance une campagne d'appels aux dons appelée "Merci". Le denier du culte, qui constitue sa principale ressource, est en baisse de 2,2% en moyenne dans toute la France.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
À l'Église, la quête se fait aussi par carte bancaire (illustration) (PASCAL BONNIERE / MAXPPP)

En cette fin d'année 2018 l'Église lance une campagne d'appels aux dons appelée "Merci". Le denier du culte constitue sa principale ressource, environ 40% du budget. Cet argent récolté permet d'assurer les salaires des prêtres et des employés de l'Église. Mais cette année les dons sont en baisse de 2,2% en moyenne dans toute la France.

Calculatrice à la main, Ambroise Laurent, chargé des finances à la Conférence des évêques de France, ne quitte plus son téléphone pour savoir comment avancent les dons dans les diocèses partout en France. "Ça n'est pas une baisse uniforme. Dans les zones rurales, les zones touchées par des difficultés économiques et sociales, la baisse est plus marquée. Elle l'est moins dans les grandes villes", décrypte-t-il.

La suppression de l'ISF entraîne une baisse des dons 

Parmi les régions les plus touchées : l'Auvergne-Rhône-Alpes. Dans son église à Riom, au Nord de Clermont-Ferrand, Philippe Kloeckner va peut-être perdre jusqu'à 150 000 euros, soit 10% de son budget annuel : "Certaines personnes souffrent un peu au niveau de leur économie familiale ou personnelle, donc elles donnent un peu moins. Et puis il y a la question de l'ISF", analyse-t-il.

Depuis la suppression de l'impôt sur la fortune, les donateurs qui y étaient soumis sont deux fois moins nombreux. Mais pour le prêtre ce ne sont pas les seules raisons. Ces derniers temps l'église pâtit aussi d'une mauvaise image. 

Il y a des gens qui nous ont dit ouvertement qu'au vu de ce qu'il se passait dans l'Église ils ne voulaient plus rien donner

Philippe Kloeckner, prêtre

à franceinfo

En 2017, 255 millions d'euros avaient été récoltés. L'Église compte sur ses fidèles : moins de la moitié d'entre eux donnent au denier du culte d'après la Conférence des évêques de France. La campagne d'appel aux dons se termine lundi 31 décembre. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.