L'Association des maires de France appelle les élus à planter un arbre dans chaque commune pour lutter contre l'antisémitisme

Le président de l'AMF, François Baroin, fait cette proposition alors que deux arbres plantés à la mémoire d'Ilan Halimi ont été retrouvés coupés et profanés lundi matin.

Un arbre planté en mémoire d\'Ilan Halimi au Raincy (Seine-Saint-Denis), le 19 janvier 2011.
Un arbre planté en mémoire d'Ilan Halimi au Raincy (Seine-Saint-Denis), le 19 janvier 2011. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

Un appel à se mobiliser contre l'antisémitisme. Au nom de l'Association des maires de France (AMF), qu'il préside, François Baroin appelle, mercredi 13 février, "solennellement les maires à se mobiliser en plantant un arbre dans chaque commune de France". L'arbre doit symboliser l'"attachement aux principes fondamentaux de la Déclaration des droits de l’homme".

Cette initiative intervient alors que plusieurs inscriptions antisémites ont été découvertes depuis dimanche à Paris. Deux arbres, plantés à la mémoire d'Ilan Halimi, juif de 23 ans séquestré, torturé et tué par le "gang des Barbares" en 2006, ont été coupés et profanés à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne), où le corps du jeune homme avait été découvert. La photo d'Ilan Halimi était affichée sur l'un des arbres abattus.

"Des actes odieux et inacceptables"

Par cet appel, l'AMF espère apporter une "réponse forte et déterminée", pour condamner "en tout lieu, tout temps et toute circonstance, des actes qui n’ont pas leur place dans la République française".

"Alors que la France fait face à une augmentation sans précédent des actes de racisme et d’antisémitisme, François Baroin condamne, au nom des maires de France, avec la plus grande fermeté, les actes odieux et inacceptables de ces derniers jours, indique également l'AMF dans un communiqué. La recrudescence de la violence à caractère raciste et antisémite constitue une grave menace pour la cohésion de la République, dont les maires sont les artisans du quotidien."