Emmanuel Macron part en guerre contre le "séparatisme islamiste"

Emmanuel Macron présente mardi 18 février à Mulhouse (Haut-Rhin) sa stratégie pour lutter contre le "séparatisme islamiste". Il veut notamment développer des quartiers de reconquête républicaine.

franceinfo

Derrière cette nouvelle formule sémantique de séparatisme islamiste, Emmanuel Macron veut mettre l'accent sur la reconquête dans les quartiers dans lesquels il estime que "la République a trop reculé et provoqué une prise de conscience, un sursaut républicain", selon les termes de l'Élysée. Dans son discours mardi 18 février à Mulhouse (Bas-Rhin), le chef de l'État devrait esquisser l'ambition et les moyens alloués à ce plan, mais également faire des annonces fortes, notamment sur le thème des influences ou des ingérences étrangères. En clair, il vise le financement des lieux de culte ou la formation des imams.

Des voix à gagner pour les municipales

Avec ce plan, Emmanuel Macron occupe le terrain, car il ne veut pas laisser le champ libre à LR et au RN avant les municipales et dans la perspective de la présidentielle. Mais le sujet est très sensible au sein de LREM. Il devra être très habile pour ne pas s'attirer les foudres de l'aile gauche de sa majorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron s\'adresse à des journalistes au palais de l\'Elysée, à Paris, le 5 février 2020.
Emmanuel Macron s'adresse à des journalistes au palais de l'Elysée, à Paris, le 5 février 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)