Antisémitisme : les annonces d’Emmanuel Macron au dîner du Crif

Invité par le Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) mercredi 20 février, le chef de l'État a indiqué que l'antisionisme sera intégré à la définition de l'antisémitisme.

France 3

Son discours était attendu après les actes antisémites de ces dernières semaines et plus globalement la montée des actes antisémites en France. Emmanuel Macron a pris la parole lors du dîner annuel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif) mercredi 20 février. Il a annoncé, entre autres, l'introduction dans les textes de l'antisémitisme élargi à l'antisionisme. "Nous avons condamné, beaucoup. Adopté des plans, souvent (...) Mais n'avons pas su agir efficacement", a expliqué le chef de l'État.

Lutter contre "la haine du juif la plus primaire"

"Il s'agit de préciser et raffermir, les pratiques de nos forces de l'ordre et de nos magistrats, de nos enseignants, de leur permettre de mieux lutter contre ceux qui cachent derrière le rejet d'Israël, la négation même de l'existence d'Israël, la haine du juif la plus primaire", a-t-il ajouté. Il a annoncé également une loi afin de lutter contre l'antisémitisme sur les réseaux sociaux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron prononce un discours à l\'occasion du dîner du Crif, le 20 février 2019 à Paris.
Emmanuel Macron prononce un discours à l'occasion du dîner du Crif, le 20 février 2019 à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)