Antisémitisme : un rabbin et un musulman pour sensibiliser des collégiens

Des élèves du collège Honoré-de-Balzac, situé dans le XVIIe arrondissement de Paris, sont venus rencontrer Delphine Horvilleur, rabbin, et Ismaël Saidi, auteur de pièces de théâtre, pour parler d'antisémitisme.

FRANCEINFO

Après la projection d'un documentaire sur le sujet, Delphine Horvilleur, rabbin du Mouvement juif libéral de France, et Ismaël Saidi, réalisateur, scénariste et dramaturge belge francophone auteur de la pièce Djihad, ont répondu aux questions de collégiens parisiens sur l'antisémitisme.

"Les juifs, son bouc émissaire"

"La haine des juifs a presque toujours existé. Elle resurgit tout le temps dans des contextes différents, dans des discours différents, mais toujours dans des contextes où il y a de la peur", explique Delphine Horvilleur.

"Il y a quelqu'un dans ma famille qui n'allait pas bien, raconte un élève, et parce qu'il n'allait pas bien il commençait à se dire tout un tas de choses sur l'antisémitisme et commençait à avoir une sorte de haine, sans raison, des juifs. Les juifs étaient devenus son bouc émissaire. Et ça, c'était parce que lui, plus jeune, on ne lui avait pas dit tout ce qu'on est en train de faire aujourd'hui".

Delphine Horvilleur et Ismaël Saidi
Delphine Horvilleur et Ismaël Saidi (FRANCEINFO)