Antisémitisme : l'appel d'une rescapée de la Shoah

À 16 ans, Magda Hollander-Lafon a été déporté à Auschwitz. Elle revient sur la montée des actes antisémites.

FRANCE 3

Des tags antisémites, des croix gammées sur des murs ou sur le portrait de Simone Veil... Voilà des images que Magda Hollander-Lafon espérait ne jamais revoir. À 91 ans, cette rescapée du camp d'Auschwitz regarde avec effroi le retour de ces expressions antisémites, elle qui dit porter cette douloureuse mémoire dans la peau. "Quand le juif est en danger, le monde est en danger. On commence toujours par ce petit peuple-là", dit-elle. Magda Hollander-Lafon fut déportée à 16 ans. Elle perdra sa mère et sa soeur dans le camp de la mort. Pour y échapper, elle a menti sur son âge et a survécu grâce à l'aide d'une autre déportée.

"Il faut être très vigilant"

Devenue psychologue, elle n'a eu de cesse de témoigner, en particulier auprès des jeunes. Elle est notamment l'autrice du livre Quatre petits bouts de pains : Des ténèbres à la joie. Elle est effrayée par les choses qu'elle entend. Magda Hollander-Lafon ne pourra pas se rendre au rassemblement contre l'antisémitisme mardi 19 février, mais entend se consacrer à ce combat jusqu'à son dernier souffle. "Il faut être très vigilant", estime-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le camp de concentration d\'Auschwitz-Birkenau (Pologne), le 26 avril 2018.
Le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau (Pologne), le 26 avril 2018. (ANGELE OLIVIER / BELGA MAG / AFP)