Agressions sexuelles : la France réclame la fin de l'immunité diplomatique d'un prélat

La ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau a demandé au Vatican de prendre ses responsabilités après que son représentant en France a été accusé d'agressions sexuelles. Mgr Luigi Ventura bénéficie pour l'instant de l'immunité diplomatique.

FRANCE 2

L'immunité diplomatique de Mgr Luigi Ventura, accusé d'agressions sexuelles, va-t-elle être levée ? C'est en tout cas ce que réclame la France auprès du Vatican, par la voix de la ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau, vendredi 1er mars. "J'attends que le Saint-Siège prenne ses responsabilités", a-t-elle déclaré.

Trois plaintes en France et au Canada

L'homme est déjà visé par deux plaintes en France et une troisième au Canada. Les victimes présumées décrivent toutes un mode opératoire similaire de la part du prélat italien de 74 ans. "Il y a une main qui se pose sur mon épaule et une autre main qui se pose sur ma fesse", décrit un homme qui préfère rester anonyme. Un autre plaignant raconte avoir subi des attouchements similaires. Seul le Vatican peut décider de lever l'immunité de ce diplomate en poste à Paris depuis 2009. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Luigi Ventura, nonce apostolique en France, le 7 novembre 2010. 
Luigi Ventura, nonce apostolique en France, le 7 novembre 2010.  (REMY GABALDA / AFP)