Le maire de Rouen saisit la justice après l'annonce d'une soirée intitulée "Les étrangers dehors" dans un "bar identitaire"

"Le racisme, la xénophobie sont la marque de l'extrême droite. Ils n'ont pas de place dans la République", a réagi Nicolas Mayer-Rossignol, vendredi.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le maire PS de Rouen (Seine-Maritime), Nicolas Mayer-Rossignol, à l'Elysée, le 4 juillet 2023. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"J'ai saisi le procureur, le préfet et prendrai mes responsabilités." Le maire de Rouen, Nicolas Mayer-Rossignol, a réagi sur X, vendredi 21 juin, après l'annonce de l'organisation d'une soirée intitulée en allemand "Ausländer Raus" ("Les étrangers dehors", en français). L'édile socialiste veut ainsi que la justice annule cet événement qui devait se tenir le 28 juin, dans un "bar de droite identitaire" appelé Le Mora.

Selon Nicolas Mayer-Rossignol, l'intitulé de cette soirée relève de l'article 1 de la loi 90-615 du 13 juillet 1990 qui indique que "toute discrimination fondée sur l'appartenance ou la non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion est interdite".

"Le racisme, la xénophobie sont la marque de l'extrême droite. Ils n'ont pas de place dans la République", explique l'élu. "En France, le racisme n'est pas une opinion, mais un délit", conclut-il dans son courrier adressé au procureur de la République de Rouen.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.