Val-de-Marne : une centaine de détenus de la prison de Fresnes refusent de réintégrer leurs cellules

Les équipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris) ont dû intervenir pour les forcer à réintégrer leurs cellules.

Deux surveillants pénitentiaires travaillent à la prison de Fresnes (Val-de-Marne), le 17 octobre 2018.
Deux surveillants pénitentiaires travaillent à la prison de Fresnes (Val-de-Marne), le 17 octobre 2018. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Une centaine de détenus de la prison de Fresnes (Val-de-Marne) ont refusé de réintégrer leurs cellules, dimanche 31 mars dans l'après-midi, avant une intervention des équipes régionales d'intervention et de sécurité (Eris), a annoncé l'administration pénitentiaire. Ils sont alors tous retournés dans leurs cellules respectives. A 20 heures, le dernier détenu avait réintégré sa cellule.

Les détenus se sont révoltés à l'issue des promenades, alors qu'ils se trouvaient dans deux cours distinctes. Ils portaient des revendications concernant leurs conditions d'hygiène au sein de l'établissement pénitentiaire mais aussi la fouille systématique instaurée à l'issue des parloirs. Selon l'administration, il s'agissait d'une "situation de blocage" mais pas d'une "mutinerie". Les équipes de l'Eris ont fait face à des "refus d'obtempérer" et ont dû faire usage de la "force". Des meneurs ont été identifiés et devraient être transférés dans d'autres prisons.