Meurthe-et-Moselle : un détenu évadé depuis juillet meurt noyé en tentant d'échapper à la police

Il était "recherché comme évadé" faute d'avoir regagné l'établissement pénitentiaire après une permission de sortie le 11 juillet dernier.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'homme a été retrouvé par les plongeurs-pompiers à plusieurs mètres de fond, selon le procureur de Nancy. (MAXPPP)

Une noyade mortelle. Un homme de 30 ans, évadé du centre de détention de Saint-Mihiel (Meuse), s'est noyé dans la Meurthe à proximité de Saint-Max (Meurthe-et-Moselle) dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 octobre, alors qu'il tentait d'échapper à la police, a annoncé le parquet de Nancy.

L'homme a été condamné à plusieurs reprises pour violences aggravées, délits routiers et trafic de stupéfiants. Il était "recherché comme évadé" faute d'avoir regagné l'établissement pénitentiaire après une permission de sortie, a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Nancy, François Pérain. Il n'avait pas réintégré sa cellule le 11 juillet dernier, précise France Bleu sud Lorraine.

Des "difficultés à nager"

Selon François Pérain, les policiers de la BAC de Nancy avaient repéré le fugitif dimanche soir. Au cours d'un contrôle, l'homme a pris la fuite "en direction de la Meurthe en courant", avant de sauter dans la rivière, a-t-il précisé.

Constatant qu'il avait des "difficultés à nager", un policier a tenté de "lui porter secours", mais l'homme a coulé. Il a été retrouvé par les plongeurs-pompiers à plusieurs mètres de fond, toujours selon le magistrat.

Une enquête pour recherche des causes de la mort a été ouverte, confiée à la direction territoriale de la police judiciaire de Nancy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.