Fleury-Mérogis : les surveillants pénitentiaires protestent contre la surpopulation carcérale

Le personnel pénitentiaire de la plus grande prison d'Europe manifestait hier soir pour dénoncer la surpopulation carcérale. Une équipe de France 2 était sur place.

Voir la vidéo

350 surveillants pénitentiaires ont bloqué ce lundi 10 avril, la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), pour protester contre les problèmes liés à la surpopulation carcérale. Il est un peu plus de 22h hier soir, les gendarmes mobiles chargent pour dégager l'accès à la plus grande prison d'Europe. Face à eux, 350 surveillants pénitentiaires à bout de nerfs. Hier, ils ont mis en place des barricades pour bloquer l'avenue qui mène à la maison d'arrêt.

Une tension maximale

Fleury-Mérogis est au bord de l'asphyxie. 4 200 détenus pour un taux de remplissage de 180%. Les gardiens dénoncent le manque d'effectif. En moyenne, il y a un surveillant pour 100 prisonniers. La tension est maximale, les violences quotidiennes. La semaine dernière, six surveillants ont été agressés par des détenus. Les agents pénitentiaires n'en peuvent plus. Ce mardi, la direction doit recevoir les syndicats de surveillants. Des surveillants qui prévoient une marche dans les rues de Fleury-Mérogis dans la matinée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des surveillants pénitentiaires forment une chaîne humaine, devant la maison d\'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne), le 10 avril 2017.
Des surveillants pénitentiaires forment une chaîne humaine, devant la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis (Essonne), le 10 avril 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)