Evasion de la prison de Périgueux : le détenu interpellé à Toulouse

La police judiciaire continue d'enquêter pour comprendre comment il a réussi à s'évader. De potentielles complicités, aussi bien de la part de son co-détenu que de personnes extérieures à la prison, sont étudiées.

Article rédigé par
avec France Bleu Périgord - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le détenu a été interpellé dans un appartement de Toulouse. (CAPTURE D'ECRAN GOOGLE MAPS)

Après neuf jours de cavale, le détenu qui s'était évadé de la maison d'arrêt de Périgueux a été interpellé vendredi 9 septembre dans un appartement de Toulouse, indique France Bleu Périgord. Âgé de 22 ans, le jeune détenu s'était évadé le 31 août en écartant les barreaux de sa cellule vers 4 heures du matin. Il a ensuite escaladé le mur en s'appuyant sur des poutrelles en métal installées pour des travaux de renforcement de la sécurité dans la prison.

Le jeune homme va être transféré à Périgueux dans les prochains jours. Un juge des libertés et de la détention a décidé ce samedi matin de son incarcération à Toulouse, pour exécuter le mandat d'arrêt émis contre lui par la justice. Après avoir été transféré à Périgueux, il sera conduit devant la juge d'instruction chargée de l'enquête.

Il a été localisé à Toulouse grâce aux enquêteurs de la police judiciaire de Périgueux, explique la procureure de Périgueux, Solène Belaouar. Les policiers de la Brigade recherche et intervention (BRI), spécialisés dans les interpellations musclées, ont surveillé l'appartement pendant plusieurs heures avant de surgir pour l'interpeller aux alentours de 18 heures, a appris franceinfo.

Son co-détenu est soupçonné de complicité

Lors de son évasion, pour ne pas éveiller les soupçons des surveillants, des tissus en boule avaient été placés sous ses draps pour faire croire qu'il dormait. Les barreaux avaient été remis en place, et son codétenu avait même été lui chercher un plateau-repas à la cantine. Les surveillants ne se sont rendu compte de la supercherie que dans l'après-midi.

Après son évasion, il a été récupéré par un ancien co-détenu qui l'a emmené à Toulouse, a appris franceinfo auprès d'une source proche de l'enquête. Pour le retrouver, les enquêteurs ont travaillé sur des points de chute potentiels dans la ville. Le jeune homme était en détention depuis le mois de mars à la maison d'arrêt de Périgueux, après cinq condamnations pour délits routiers, outrage, violences, ou encore détention de stupéfiants, commis en dehors de la Dordogne.

La police judiciaire continue d'enquêter pour comprendre comment il a réussi à s'évader. La juge d'instruction enquête aussi sur les complicités dont a pu bénéficier le jeune homme, aussi bien de la part de son co-détenu que d'autres complices potentiels en dehors de la prison.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.