Condé-sur-Sarthe : le détenu retranché dans la prison a été neutralisé

Un homme de 27 ans, qui purgeait une peine de 30 ans de prison, s'est retranché avec son épouse dans la prison mardi 5 mars, après avoir poignardé deux surveillants.

FRANCE 2

Le Raid a donc mené l'assaut et neutralisé peu avant 20 heures le détenu qui avait attaqué et blessé deux surveillants du centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne. L'opération a duré près de dix heures, mobilisant des troupes d'intervention, mais aussi des hélicoptères de l'armée. Retranché avec son épouse dans la prison, Michaël Chiolo a été neutralisé, son épouse avec lui. Cette dernière avait simulé un malaise vers 9h45, dans une unité de vie familiale, un appartement conçu pour les visites de longue durée.

Une attaque qualifiée de terroriste

Deux surveillants accourent alors pour intervenir. La femme et le détenu les poignardent alors à plusieurs reprises avec des couteaux en céramique, en criant "allahou akbar", selon plusieurs témoins. Les surveillants réussissent à s'enfuir et à refermer la cellule. Le détenu a menacé de faire exploser une ceinture d'explosifs, et les enquêteurs ont mis plusieurs heures à vérifier la crédibilité de cette menace. Pour la ministre de la Justice, il n'y a aucun doute sur le caractère terroriste de cette attaque, menée par un détenu radicalisé en 2010.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne menottée est escortée par les forces de l\'ordre, le 5 mars 2019, au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe (Orne).
Une personne menottée est escortée par les forces de l'ordre, le 5 mars 2019, au centre pénitentiaire de Condé-sur-Sarthe (Orne). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)