Brest : décès d'un détenu à la maison d'arrêt, son codétenu mis en examen pour meurtre

Il s'agit d'un homme de 25 ans qui souffre de troubles psychiatriques, selon le syndicat pénitentiaire UFAP-UNSa.

Article rédigé par
avec France Bleu Breizh Izel - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La maison d'arrêt de Brest (Finistère). (VALÉRIE LE NIGEN / RADIO FRANCE)

Un détenu de la prison de Brest, dans le Finistère, a été mis en examen pour meurtre mardi soir après la mort de son codétenu, décédé dans sa cellule dans la nuit de lundi à mardi, a rapporté mercredi 25 août France Bleu Breizh Izel.

Un second compagnon de cellule de la victime avait également été placé en garde à vue mais cette dernière a été levée. Il apparaît être témoin plutôt que suspect, a indiqué le procureur de Brest Camille Miansoni.

L'un des codétenus s'accuse de l'homicide

Le corps de la victime, un homme de 34 ans, a été découvert dans sa cellule entre 3h30 et 3h45 dans la nuit de lundi à mardi par des surveillants. Dès leur arrivée, un des codétenus s'est accusé de l'homicide. Il s'agit d'un homme de 25 ans, purgeant une peine de 9 mois de prison pour outrage, menaces de mort et violences sur personne dépositaire de l'autorité publique.

Selon le syndicat pénitentiaire UFAP-UNSa, il souffre de troubles psychiatriques et avait été pris en charge par un médecin quelques heures plus tôt. Le principal suspect a fait valoir son droit au silence tout au long de sa garde à vue.

L’autopsie réalisée par le médecin légiste sur le corps de la victime a mis en évidence de nombreuses traces de coups à la tête, sur le cou et sur l’ensemble du corps. Une enquête est en cours.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prisons

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.