Agression islamiste : la colère des surveillants pénitentiaires

Les gardiens de prison se mobilisent après que trois d'entre eux ont été très violemment agressés dans le Pas-de-Calais par un détenu terroriste.

Voir la vidéo
France 2

Le face à face entre des surveillants et le directeur de la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais). Sur place, les syndicats le tiennent pour responsable de l'attaque d'hier après-midi à la prison de Vendin-le-Vieil. À 16 heures hier, le détenu attaque un groupe de surveillants, en blesse trois avec une paire de ciseaux et un couteau à bout rond en criant Allah Akbar. Son profil est très particulier : Christian Ganczarski est un islamiste allemand. Il est le cerveau de l'attaque contre la synagogue de Djerba en 2002. Proche d'Al-Qaida, il apparait deux ans plus tôt sur une vidéo aux côtés d'Oussama ben Laden.

Il devait être libéré à la fin du mois

Condamné pour terrorisme à 18 ans de prison, il devait être libéré à la fin du mois. Les mesures d'isolement et de sécurité à son encontre ont été réduites. L'homme se présentait comme calme selon la direction. Incompréhensible selon les surveillants. Le directeur, lui, estime avoir tout fait pour assurer la sécurité de son personnel. Christian Ganczarski est placé en garde à vue. Une enquête est ouverte pour tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste. Des faits passibles de réclusion criminelle à perpétuité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un surveillant de la prison de Vendin-le-Vieil dans le Pas-de-Calais. 
Un surveillant de la prison de Vendin-le-Vieil dans le Pas-de-Calais.  (MAXPPP)