Violences dans un Ehpad du Val-de-Marne : l’aide-soignant détenu jusqu’à son procès

Un aide-soignant ayant commis des violences sur des résidentes d’un Ehpad du Val-de-Marne est détenu jusqu’à son procès. Le tribunal a demandé une expertise psychiatrique.  

FRANCE 3

Pour les familles, qui ont appris jeudi 14 février qu’un cas de maltraitance grave a eu lieu dans cet Ehpad, c’est la stupeur. Certaines connaissaient l’aide-soignant de 57 ans, désormais en détention provisoire dans l’attente de son procès. Le tribunal a demandé une expertise psychiatrique de cet aide-soignant qui travaillait dans l’établissement depuis 10 ans et était en poste la nuit. "Aucun signe ne pouvait nous permettre d'être alertés sur d'éventuelles dérives de ce professionnel", affirme Eugénie Maynié, directrice de l'Ehpad "La maison du grand cèdre" à Arcueil (Val-de-Marne).

Un numéro vert pour les maltraitances sur les personnes âgées

Selon une jeune femme, qui y a travaillé six mois, l’ambiance pouvait y être tendue à cause du manque d’effectifs. Toujours selon elle, certains résidents présentaient parfois des bleus. Des plateformes reçoivent des appels qui dénoncent la maltraitance sur les personnes âgées. Le numéro vert 3977 a reçu 3 500 appels au cours de l’année 2018, soit 13% de plus qu’en 2017. En fonction du type de plainte, les écoutants orientent vers les services sociaux, médicaux ou judiciaires. La plupart des actes de violence sont le fait de proches et non des institutions.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Un résident d\'Ehpad lit dans sa chambre, à Paris, le 5 juillet 2018.
Un résident d'Ehpad lit dans sa chambre, à Paris, le 5 juillet 2018. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)