Retraite : quitter sa maison pour rejoindre une colocation entre personnes âgées

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Retraite : quitter sa maison pour rejoindre une colocation entre personnes âges
FRANCE 2
Article rédigé par
F.Bouqillat, M.Renier, E.Urtado - France 2
France Télévisions

C'est un moment particulier et difficile quand on arrive à un certain âge, celui où on quitte le lieu dans lequel on a passé une grande partie de son existence pour rentrer dans une maison de retraite.

À Taupont, dans le Morbihan, demeure un buffet sur lequel des derniers bibelots attendent d'être empaquetés. Dans le salon, les cartons s'empilent sagement, ils partiront en même temps que Lucie Rouannier. À 87 ans, la vieille dame passe une dernière soirée dans sa maison, avec sa chienne pour seule compagnie. Son mari est décédé il y a trois ans. Elle ne peut plus rester seule dans cette maison où elle habite depuis 22 ans. "Je laisse tout derrière-moi (...) ça prend la tête tout ça", confie-t-elle.

Une "nouvelle vie"

Elle tombait trop souvent dans sa maison et s'est fait une raison. Mais pas question de partir sans son chien, ni d'aller en EHPAD. Ses proches lui ont donc trouvé une collocation entre personnes âgées. Ses neveux et cousins s'occupent de son déménagement. Mais elle ne pourra pas tout emporter, son futur logement ne fait que 30 mètres carrés, difficile de faire tenir tout une vie. Se séparer de certains objets est parfois un déchirement. Au moins, l'octogénaire ne quitte pas son village : la collocation est à 500 mètres de son domicile. Chaque mois, elle devra y payer en peu moins de 2 000 euros, toutes charges comprises. Le début d'une nouvelle vie. "Mais elle ne sera pas aussi longue que les autres !"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prise en charge des personnes âgées

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.